Mode Choc - Le Blogue

Vêtements de coton biologique : une étiquette importante

Écrit le : 1 mars 2020

Magasinez la collection en coton bio

Chez Mode Choc, nous n’avons pas peur d’afficher notre fierté face à notre gamme de vêtements faits de coton biologique. Peut-être vous demandez-vous : « qu’est-ce qui vous donne le droit d’afficher que vos produits sont biologiques? » Voici donc brièvement comment et pourquoi nous en venons à étiqueter un produit comme tel.

 

Qui nous a dit qu’on était bio?

Depuis un certain temps déjà, nous avons vu naître la « mode » des produits de consommation biologique. Dès qu’un agriculteur faisait un peu de compost au fond de sa cours, il avait envie de se proclamer bio. Il a donc fallu sévir et établir des normes strictes pour certifier les producteurs biologiques. Et, comme les productions se font à l’échelle internationale, il a fallu uniformiser toutes les règles pour que les normes s’équivaillent d’un pays à l’autre. Au Canada, l’organisme de contrôle et certification Groupe Ecocert s’occupe d’accorder et de contrôler la certification GOTS propre aux textiles biologiques.

Le référentiel Global Organic Textile Standard (GOTS) a été créé en 2006. « Il est le fruit d’une collaboration entre les principaux acteurs dans le domaine de la normalisation ayant pour but de définir des exigences reconnues dans le monde entier et permettant ainsi de garantir la qualité biologique des textiles depuis la récolte des matières premières, en passant par la fabrication responsable d’un point de vue social et environnemental, jusqu’à l’étiquetage pour offrir une garantie fiable au consommateur. » Tiré du www.global-standard.org

Qu’est-ce nos produits ont de bio?

Pour pouvoir afficher un produit comme étant biologique, toutes les étapes de production ainsi que tous les éléments du produit doivent respecter des exigences.

  • Le plant de coton doit être cultivé selon des normes écologiques: c’est-à-dire en diminuant la quantité d’eau utilisée, en favorisant des méthodes naturelles en remplacement des insecticides, et, lorsque c’est nécessaire, en utilisant des pesticides de provenance naturelle et écologique.
  • L’étape de transformation de la fibre (de la plante au tissu)doit se faire de façon écoresponsable, en utilisant des teintures naturelles et des auxiliaires d’origine naturelle seulement. Les processus utilisés nécessitent moins d’énergie et, donc, ont une empreinte écologique moins grande.
  • Une fois la fibre tissée, le tissu doit aussi être traité avec des quantités d’eau et d’énergie moindre.
  • Lors de la confection du vêtement, les garnitures et les imprimés qui s’y retrouveront devront également rencontrer les mêmes exigences. Même l’étiquette qui se retrouve sur le vêtement doit respecter des normes. Les nôtres sont imprimées à l’encre biodégradable sur des étiquettes de carton recyclé.

Plus en détails

  • Toutes les étapes de la transformation des produits composés de fibres biologiques doivent être séparées de celles des produits composés de fibres traditionnelles et doivent être clairement identifiées.
  • Tous les intrants chimiques (par ex. colorants, adjuvant et produits chimiques de transformation) doivent être évalués et doivent être conformes à un certain nombre d’exigences fondamentales sur la toxicité et la biodégradabilité/élimination.
  • Les intrants critiques comme les métaux lourds toxiques, formaldéhyde, solvants aromatiques, nanoparticules fonctionnelles, organismes génétiquement modifiés (OGM) et leurs enzymes sont totalement bannis.
  • L’utilisation d’apprêts synthétiques est limitée, les huiles d’ensimage et de tissage ne doivent pas contenir de métaux lourds.
  • Les agents blanchissants doivent être à base d’oxygène (pas de chlore).
  • Les colorants azoïques libérant des composants aminés carcinogènes sont interdits.
  • Les méthodes d’impression utilisant des solvants aromatiques et les méthodes d’impression plastisol utilisant des phtalates et PVC sont interdits.
  • Limitations concernant les accessoires (par ex. PVC, nickel et chrome ne sont pas autorisés. De plus, à partir de 2014, tous les polyesters doivent être recyclables après consommation).
  • Tous les opérateurs doivent avoir une politique environnementale comprenant des objectifs et des procédures visant à minimiser les déchets et les rejets.
  • Les unités de traitement humide doivent conserver des relevés complets sur l’utilisation de produits chimiques, la consommation d’eau et le traitement des eaux usées, y compris sur l’élimination des boues. Les eaux usées des unités de traitement humide doivent être traitées dans une unité de traitement des eaux usées fonctionnelle.
  • Les matériaux des emballages ne doivent pas contenir de PVC. D’ailleurs, à partir du 1 er janvier 2014, tous les papiers et cartons utilisés (par ex. dans les emballages, les étiquettes, etc. ) devront être recyclables par les consommateurs, ou certifiés FSC ou PEFC

Est-ce que ça vaut vraiment la peine?

Pour avoir le droit d’afficher nos produits comme bio, les vêtements doivent être constitués d’au moins 95% de fibres biologiques, en plus de tous les critères énumérés plus haut. Chaque étape de la chaîne est contrôlée et régulièrement inspectée pour s’assurer que les processus respectent en tout temps les règles strictes dictées par le GOTS. De ce fait, nous calculons un temps de production plus long pour une collection en coton biologique. Par contre, à nos yeux le jeu en vaut la chandelle. Tous ces processus plus respectueux de l’environnement permettent de diminuer l’empreinte écologique de nos produits, certes, mais aussi d’en augmenter la valeur éthique. Les travailleurs impliqués dans la culture des plans et le traitement des fibres et du textile ne sont pas mis en contact avec des agents et pesticides chimiques dommageables pour la santé. Cette différence est importante à nos yeux. Nous faisons affaire avec des humains d’abord et avant tout.

On dit que les vêtements bio sont plus doux, meilleurs pour la santé parce que sans toxines et que leur qualité d’absorption est meilleure… Une chose est certaine, chez Mode Choc l’environnement nous tient à cœur et nous sommes heureux d’offrir des vêtements en coton bio et ainsi de répondre à une demande de plus en plus grande quant à une consommation plus responsable.

Pour voir l’ensemble de nos produits certifiés biologique c’est ici >> modechoc.ca

0

Derniers articles